pose-parquet.jpg

Cliquez pour agrandir

La pose des parquets

Le parquet est un sol qui se mérite ! Après l’avoir choisi, reste à en définir la pose, en fonction du type de parquet retenu : clouée, collée ou flottante.

A chaque type de parquet sa pose

La pose clouée est adaptée aux parquets massifs et contrecollés. Elle nécessite d’excellentes connaissances en bricolage ou de faire appel à un professionnel : le parquet est cloué surlambourdes ou solives ou sur un support continu (panneaux d’agglomération…).

La pose collée, principalement utilisée pour les parquets contrecollés, se fait sur chape ou panneaux contre-plaqués. Contrairement à la pose clouée, elle permet le chauffage par le sol, mais requiert également un bon niveau de bricolage.

Enfin, la pose flottante est la plus facile : grâce à un système de clips, elle est à la portée de tous et permet de s’effectuer sur tout type de support : béton surfacé, plancher, vinyles, carrelage, moquette rase… Idéal pour une pose rapide et simple permettant de recouvrir un ancien revêtement.

pose-parquet2

 

 

Les styles de pose : pour des motifs classiques ou originaux

Qu’elle soit collée, clouée ou flottante, la pose de votre parquet nécessite également de trouver le motif qui vous plait. Parmi les plus classiques, le parquet à l’anglaise est constitué de lames parallèles de même largeur mais de longueur différente.

A l’inverse, les lames d’un parquet à la française seront de même longueur mais de largeurs différentes, toujours en rangées parallèles.

Le parquet en damier est composé de carrés, tandis que le parquet en point de Hongrie, ou à chevrons, est constitué de lames formant un angle de 45 à 60 degrés avec les plinthes, parallèles entre elles.

Enfin, les parquets Versailles, Chantilly ou encore marqueterie constituent des motifs complexes qui nécessitent non seulement une grande surface pour ressortir, mais également l’aide d’un professionnel.

pose-parquet3

Sur le même sujet

Les dernières vidéos

Création Force Interactive 2011