Désherbez sans Glyphosate

L’arrivée du soleil et du beau temps nous amène également la repousse et le développement des mauvaises herbes dans nos allées et nos jardins. Comment se débarrasser de ces végétations envahissantes ?

Nouvel Arrêté Royal

Le nouvel A.R. sur l'utilisation des herbicides (désherbants) a été publié récemment. Cette décision a interdit la vente d'herbicide total synthétique depuis le 6 oc­tobre 2018. Les ventes d'herbicides synthétiques sélectifs ne sont, quant à elles, plus autorisées depuis le 31 décembre 2018. Autrement dit : "au revoir glyphosate et bonjour les alternatives dans nos jardins".

Alternatives naturelles

Il n'existe aucune alternative chimique (synthétique) au glyphosate, mais il existe des alternatives naturelles. 

Deux principales familles de désherbants "bio" se distinguent :

  • Désherbant selectif pour jardinTout d'abord, les herbicides fabriqués à base d'acides gras naturels (acide pélargonique) : substances corrosives extraites de plantes qui tuent les cellules végétales en les exposant aux UV solaires, ce qui provoque le dessèchement de la plante. Il est efficace contre les mau­vaises herbes les plus tenaces mais toujours dans le respect de l'homme et de l'environnement. De plus, la substance est complètement biodégradable, de sorte que le sol n'est pas pollué. Les désherbants à base d'acide pélargonique sont une bonne alternative écologique au glyphosate. Attention: ce sont et restent des produits phytosanitaires avec toutes les restrictions que cela implique: maximum autorisé jusqu'à 500 m² d'usage privé et fournis avec consignes de sécurité et mode d'emploi. Ils ne sont pas autorisés en agriculture biologique.
  • Herbicide bio contre les mauvaises herbes NaturenEnsuite, il y a les produits à base d'acide acétique, autrement dit de vinaigre. C'est un herbicide de contact (il brûle les parties aériennes avec lesquelles il est en contact). Les herbes jaunissent assez vite et meurent peu à peu mais il faut une bonne semaine pour enrayer ce qui existe : il est parfois nécessaire de repasser plusieurs fois sur la plante avec le produit. Le vinaigre blanc ne tue donc que les parties aériennes. Les mauvaises herbes adultes (chardons, pissenlit, chiendent,…) se rétablissent et reprennent vigueur après que leurs parties aériennes ont brûlé. A passer tôt le matin en saison avant que ces plantes indésirables ne prennent trop de vigueur et appliquer le produit régulièrement sur les jeunes plantes qui meurent dans ce cas-là intégralement. Privilégiez son utilisation sur les terrasses, allées, et autres sols inertes non destinés à la culture.

Les bâches ou couvre-sols tels que les paillis, copeaux d'écorces, etc

Il existe également d'autres solutions naturelles pour empêcher les mauvaises herbes de pousser : bâche et géotextilecopeaux de bois, les paillages (ou paillis), écorces, ...

Toile anti racine noireVous désirez désherber complètement une parcelle sans vous fatiguer ? Recouvrez la zone à désherber avec une bâche épaisse noire en plastique perméable à l’eau, une vieille moquet ou des couches de carton, pendant plusieurs mois. Les plantes présentes sous cet écran seront alors détruites sous l'effet du manque de lumière et de la chaleur. Le sol sera alors vierge de toute plantule et prêt à être cultivé.

Ecorces de pinLes copeaux et autres pallis ont également leur utilité. Un sol nu est votre pire ennemi en matière de désherbage car la nature a horreur du vide. La solution ? Le paillis. Il s’agit de couvrir le sol tout au long de l’année. De la sorte, les herbes indésirables n’ont pas de place pour s’installer. Entre les carottes ou les fraisiers, par exemple, épandez des feuilles mortes, du broyat de branches ou même les résidus de légumes non consommés (fanes et autres).

Si le choix est vaste dans les possibilités de couvre-sol, le paillage de chanvre a la cote. En plus d’être un excellent recouvre-sol, il joue aussi le rôle d’anti-limace naturel en se collant sur le ventre de l’animal, l’empêchant ainsi d’avancer et de dévorer les légumes. Ce produit est également naturel et neutre car il ne modifie pas le pH du sol. Enfin, comme tout paillis, il garde l’humidité au sol, ce qui limite les arrosages et épargne ainsi votre dos lors des chaleurs estivales.

Alternatives mécaniques

La lutte contre les mauvaises herbes peut aussi être mécanique c'est-à-dire le désherbage et le binage manuels ou à l'aide d'une brosse à mauvaises herbes électrique ou d'un désherbeur manuel. Le désherbage régulier est un moyen efficace de prévenir la propagation des mauvaises herbes.

Vous ne leur laissez aucune chance de se multiplier.  À la longue, ces coups de griffes, de dents ou de lames, vont épuiser les plantes les plus résistantes en les obligeant à renouveler sans cesse leurs tiges et leurs feuilles et en les empêchant, du même coup, de reconstituer leurs réserves de sucres.

De plus, en binant régulièrement, vous en profitez doublement: vous coupez les mauvaises herbes et vous les laissez sécher. Dans le même temps, vous ameublissez la couche supérieure de la terre, ce qui ralentit l'évaporation de l'eau. En plus d'éradiquer les mauvaises herbes, vous préservez le taux d'humidité de la terre.

Outils manuels pour désherber

Alternatives thermiques

Enfin, vous pouvez également opter pour le désherbage thermique. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un désherbeur qui brûle les mauvaises herbes dans vos allées, sentiers, sur votre terrasse ou bordures. Ces appareils se déclinent en deux versions: électrique ou au gaz. Pour cette dernière variante, il existe également des appareils qui peuvent être raccordés à une grande bonbonne de gaz, ce qui permet de traiter une grande surface.

Passez simplement sur les mauvaises herbes avec le brûleur. La chaleur fait éclater les cellules végétales. Les mauvaises herbes se nécrosent et meurent. Les semences des mauvaises herbes sont détruites selon ce même processus. Plus vous l'utiliserez sur des mauvaises herbes jeunes, plus il sera efficace. 

Désherbeur thermique électrique ou au gaz

Partager ce contenu

Haut de la page